Cours > PT1 > Compte-rendu visite de NP6 >

Compte-rendu de la visite de l'entreprise NP6

Groupe composé de : Boin Alexandre, Guilbaud Antoine, Kurt Erkam, Gougeon Taho et Bazin Maxence

Visite effectué le jeudi 28 novembre 2019


Introduction

L’informatique est un domaine vaste, il y existe une panoplie de métiers. Il est un peu difficile de s’y retrouver en ne sachant pas, à l’avance, quel métier(s) nous allons exercer. C’est un secteur d’activité qui recrute énormément. Il serait dommage d’être embauché dans un métier que nous n'apprécions pas. C’est pour cela qu’à l’occasion du PPP, nous nous sommes donné une piste de recherche. En quoi cette visite d’entreprise nous a permit de faire évoluer notre vision de l’avenir ?

Résumé de la visite

Pour commencer, nous aimerions résumer notre visite. Elle s’est passée/déroulée en trois parties, une découverte du lieu de travail en premier lieu, un exposé sur l’entreprise ensuite et enfin une interview avec un des intervenants.

Nous avons été accueilli par Mme Cindy BACHIAN. Elle nous a fait visiter le siège de l’entreprise NP6. C’est un ancien chais d’une superficie de 1300 m² rénové dans un style alliant le moderne et l’architecture originel. C’est un très beau lieu de travail. Dans ce bâtiment, il y a deux étages avec dans chacun des groupes de travail. Au rez-de-chaussée on trouve les products owners et les développeurs tandis qu’à l’étage travaillent les supports clients, les chargés de communication et les commerciaux. Notre guide fait partie des GRHs de l’entreprise et nous a expliqué que le bien-être des employés est un grand objectif de l’entreprise. Cette volonté se retrouve dans le ce lieu ouvert, open space, il n’y a pas de cloisons physiques. Elle se retrouve aussi dans la petite salle de sport à disposition et dans quatre endroits où les salariés peuvent respectivement regarder la télévision dans l’entrée, se préparer à manger dans la cuisine à l’étage, jouer sur une gamecube avec une immense télévision au fond du rez-de-chaussé ou bien aller prendre l’air au premier étage.

Après cette visite nous avons assisté à un exposé préparé par l’entreprise pour nous la présenter, son histoire et le passif de plusieurs personnes. La présentation a été faite par trois salariés de l'entreprise. Trois salariés venant de l’IUT informatique de Gradignan et étant à l’aise à l’oral. Celle-ci a débuté par une présentation de l'entreprise dans son histoire puis une présentation de son secteur d’activité. Ce dernier concerne l’envoie de message sous formes diverses pour le compte d’entreprise extérieure, NP6 étant une entreprise de service. L’exposé s’est fini sur la présentation individuelle des trois salariés.

Pour la suite, un des intervenants, Christopher Guiloineau, nous a amené dans une salle de réunion, pour que nous puissions lui poser diverses questions. L’entreprise nous a donné des bouteilles de coca pour pouvoir se désaltérer. De plus, la salle de réunion était confortable. Ce fut de très agréables et habiles attentions que nous a porté l’entreprise. Nous étions deux groupes réunis dans cette salle pour poser les questions. Nous avons donc alterné les questions entre les deux groupes. Beaucoup de thèmes ont été abordés dont le thème de l’entreprise. Des questions plutôt intimes lui ont aussi été posées. Par exemple, si M. Christopher Guiloineau a des projets personnels ou s’il a des aspirations à monter en hiérarchie dans l’entreprise. Il nous as répondu assez sincèrement, l’interview s’est naturellement très bien passé.

Présentation de NP6

Premièrement grâce à cette visite nous avons bien compris ce que propose NP6. C’est une entreprise créée début 2000 proposant des services diverses à plus de 400 clients. NP6 est donc, comme la plupart des entreprises du domaine de l’informatique, une entreprise du tertiaire. Ses services sont variés comme : L’e-mail marketing, la délivrabilité, le datamining et modélisation, le traitement et analyse de données d'études, le marketing prédictif, ou du marketing cross-canal. Grâce à ses services de qualités, NP6 a la confiance de grands groupes comme Ubisoft, La redoute, EasyVoyage, E.Leclerc ou bien Enedis. Enfin, NP6 est une PME composée de plus de 55 employés et qui a un chiffre d’affaires de 7 294 900 € en 2018.

L’entreprise NP6 a comme centre d'activité l'envoi de message à des cibles choisies par les prestataires. Elle fait du big data, analyse des grandes masses de données, pour tenter d’envoyer des messages aux personnes les plus réceptives, elle fait aussi des statistiques et de l'analyse pour comprendre le comportement des personnes qui vont recevoir les messages.

Ainsi les salariés travaillent sur plusieurs fronts, le ciblage des personnes, l'analyse des données Big Data, la conception des mails ainsi que des messages. Ils veulent que les messages intéressent la cible. Enfin, ils travaillent sur la diffusion pour que les personnes ciblées voient le message. Tout cela demande du travail pour diffuser sur le plus de plateformes possibles (e-mails, les messages sur les téléphones portables et sur les réseaux sociaux).

Certains métiers de NP6

Lors de l’exposé, nous avons pu découvrir de métier très différents de par leurs spécificités et leurs tâches du quotidien.

Le premier métier est celui de Robert Gough, Product Owner depuis 2017 chez NP6. Il fait parti de l’équipe d'orchestration de l’entreprise. Il s’occupe du design des email sur la plateforme d’envoi. Il automatise les scénarios. Il s’occupe aussi du “tracking”, de la récupération d’info comportementale sur les personnes visées. Et par rapport à ces comportements, il définit le meilleur canal quitte à en créer des nouveaux et avoir une diversification des canals. Il fait de l'Omnicanal target, c’est à dire trouver le meilleur canal possible pour chacune des personnes visées.

D’après les fiches métiers, un product owner suit le déroulement de la méthodologie Agile et de la bonne réalisation du produit ou d’un projet. Il utilise la Product Backlog, une liste des objectifs hiérarchisés par priorité pour la réalisation d’un projet. De plus, le Product Owner fait le lien entre le client et l’équipe technique. Par exemple, il peut organiser les séances de test de produits par les clients pour avoir des retours et donc une adaptation de la part de l’équipe technique. En ce sens, le travail effectué en réalité par Robert Gough est très similaire à celui décrit par les fiches métiers.

Le deuxième métier présenté par Sébastien Carriot est celui de Directeur des Technologies. Son métier est orienté management, il ne fait presque plus de programmation. Tous les jours, il réunit l’équipe de travail pour faire un check-up matinale de 15 min et pour que chacun développe ce qu’il a fait la veille. Cette réunion permet de constater l’avancement du projet jour après jour. Ensuite, son travail consiste à mettre en relation les personnes ayant les solutions avec ceux ayant des problèmes pour mettre en oeuvre le projet.

D’après les fiches métiers, un directeur des technologies traite les questions scientifiques et techniques dans son organisation. Il supervise la transformation de capacité monétaire et intellectuel dans une technologie qui sera bénéfiques pour l’entreprise. Une technologie qui aidera notamment l’entreprise dans l’atteinte de ses objectifs.

Les activités pratiqués par M.Sébastien Carriot ressemble plus à celles que font un chef de projet mais pourrait coller s’il développe avec son équipe des technologies aidant dans la création des produits pour les clients.

Enfin le troisième métier a été exposé par celui dont nous avons fait une interview, Christopher Guiloineau. Son métier est celui de responsable de l’équipe technique. Il travaille en full stack, il est capable de coder en back et en front end. C’est à dire coder une interface en elle même et coder ce qu’il y a derrière. Actuellement il est en relation avec 5 développeurs, le product owner et le directeur technique. En général, dans cette PME il est en relation avec 10 personnes. Puisque son rôle est de remplir le cahier des charges, il n’entre pas en relation avec le client comme le ferais M. Robert Gough. Cela permet de garder une neutralité sur le projet. Chaque matin, il participe au check-up organisé par Sébastien Carriot.

D’après les fiches métiers, un responsable technique fait beaucoup de management de l’équipe technique pour s’assurer de la motivation “des troupes” et de respect du planning de travail. Le travail que fait M. Guiloineau en réalité est plus celui d’un technicien car il coatch beaucoup et effectue un peu de travail technique.

Interview d'un salarié

Ça ne vous met pas la pression de travailler pour des gros clients ?

Non, que ce soit harmonie mutuelle ou boursorama qui sont de très grands clients ou des petites entreprises, il faut qu’il y est une qualité de service pour les deux. Au final, il ne faut pas se mettre une pression supplémentaire parce que nous allons travailler avec boursorama, il faut les mettre sur un même pieds d'égalité.

Actuellement, avec combien de personnes êtes-vous en Relation dans cette entreprise ?

Je suis le responsable de la team orchestration, elle est composée de cinq personnes, je suis en relation avec quatre autres personnes dans l’entreprise et une personne travaillant chez lui. Il y aura aussi prochainement trois autres personnes qui vont rejoindre l'équipe.

Plus précisément je suis en relation direct avec le PO et le directeur technique. Je suis aussi en relation amical avec les autres.

Quels sont les avantages d’une discussion de team, d’une discussion avec tout le monde ?

Ça dépend, si tu veut avoir une vision sur la stratégie technique comprendre le tout alors discuter avec tout le monde est mieux. Au contraire, tu est dans ta bulle un peu comme dans Cdiscount, où on ne t’autorise pas d’y sortir, tu n’as pas la vision sur ce qui se passe autour. Tu avance ton travail mais tu ne sais pas trop comment et pourquoi.

Pour moi, c’est mieux de parler avec tout le monde parce que je me sentirais plus à l’aise dans une boite ou l’on discute avec tout le monde.

Pour vous quelle est la qualité la plus importante pour votre métier ?

La polyvalence car il ne faut pas rester cloisonner dans ce que tu sais. Il faut regarder ce qui se passe à côté.Tout bon développeur devrait avoir cet polyvalence. Si tu me demande de changer de langage alors je dois pouvoir m’adapter assez rapidement.

Qu’est ce qui fait que vous avez changez d’entreprise ?

C’est à cause de l'évolution de l'entreprise dans laquelle j'étais (AT-internet). Il y avait des silos (compartiments de travail) qui se créaient et moi je voulais retrouver la proximité du début de l’entreprise. Manque de bol, je me suis retrouvée à Cdiscount où les gens étaient enfermés dans des silos.

Ensuite, j’ai retrouvé ce que je cherchais à hubstairs. Puis l’entreprise a évolué et de nouveau des silos se sont créés naturellement et je me sentais plus à l’aise. Si tu ne te sens pas à l’aise, alors il faut peut être aller voir ailleurs, c'est l'avantages du domaine de l’informatique.

Alors, j’ai regardé et j’ai trouvé plusieurs endroit comme NP6. Je m’y suis sentie à l’aise et le business de l’entreprise me parlais. J’avais aussi des connaissances, des anciens d’AT Internet notamment, alors je suis rentrer à NP6.

Pour finir, heureusement que j’ai fait plusieurs postes. Je n’aurais pas eu l’impression d'évoluer, si je n’avais occuper qu’un seul poste.

Avez-vous eu des formations pendant votre parcours professionnel ?

J’ai eu une formation sur WTH. À NP6 j’ai eu une formation managériale. Il faut faire attention car si tu ne demandes pas une formation, tu n’as rien. Il y a aussi des meet up qui peuvent aider. Moi, j’utilise facebook où je peux trouver ou suivre des organisations créant des meet-up.

Est-ce que NP6 recrute ?

Pas pour l’instant, mais au deuxième trimestre de l’année prochaine nous recruterons des PO, des développeur fullstack, potentiellement des manager. Nous recruterons aussi des stagiaires de l’IUT sur un outils de qualité de code. Nous pensons recruter une vingtaine de personnes.

Et est-ce que vous prendriez des alternants?

Pourquoi pas. Cela dépend du cadre, mais nous sommes plutôt preneur.

Avez-vous des projets personnels ?

Oui c'est grâce à des projets que j’arrive à me former.

Les personnes en général ici ont aussi des projets personnels ?

Oui, il y en a quelque uns. Je connais pas tout le monde encore mais en general tout le monde a des projet. En tant que développeur, nous avons des capacités assez large. Je trouve dommage que des développeurs reste sur leur domaine de compétence alors qu’il y a tellement de possibilité d'apprentissage. Et c'est comme ça que l’on s'ouvre à d’autres compétences.

Quels langages utilisez-vous dans cette entreprise ?

React JS, node JS,Csharp, Java pour l’IA, il y a eu jadis du python et de l'élastic search qui est très intéressant.

Quelles sont les grandes valeurs de l’entreprise ?

La souplesse, c'est quelque chose qui se perd un peu mais ça doit, à mon sens, rester bonne valeur. Avoir la souplesse pour monter dans quelque chose où on est meilleur.

Avez-vous des objectifs d'évolution ?

Oui j’ai des ambition d'évolution qui sont toujours dans la technique pour mettre en application tout ce que je connais.

Existe-t-il des clichés sur votre métier ?

Le cliché du no life, un peu trop renfermé sur lui même et qui n a pas de vie social. Ici tout le monde a des connaissances même les commerciaux. Si tu prend l’exemple de hubstairs, il y avait des personnes qui comprenaient rien et quand on parlait technique, on les perdait rapidement. On passait pour des geek qui n'ont pas de life mais c'est faux, c'est juste que l’on a un vocabulaire et un façon de penser qui fait croire qu’on est des extraterrestres.

Ne plus pouvoir développer est dérangeant pour vous ?

Un peu, c’est pour cela que j’ai un projet qui me permet de développer pendant que je fais du management. Moi, je veux quand même pouvoir garder le pied sur le développement.

Conclusion

Pour conclure, cette visite fut vraiment agréable. Nous avons bien été reçu et beaucoup de choses ont été prévu par l’entreprise pour que nous passions un bon moment. Cette visite nous as permis d’en connaître beaucoup plus sur le domaine de l’informatique, dont les spécificités de certains métiers, le fonctionnement de l'entreprise et la gestion des projets. La visite as donné aussi envie à certains de venir effectuer leur stage ici ou même de venir postuler dans le futur. L’expérience fut très enrichissante.